• Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires
  • Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •  

    C'est le destin ...

    Et rien d'autre...

    Sans être un oiseau il a vaincu la distance,

    De cette mer qui séparait deux cœurs lointains ,

    Le destin, mon Amour, a donné de l'espérance,
    Une direction à un avenir incertain
    Grâce lui, ton corps frémit, et c'est ma chance,
    Je peux mordre ton fruit qui se donne à l'amour,
    Je caresse ta chair et mesure ma chance,
    De faire jaillir l'ivresse en tes yeux de velours,
    Ensemble on a pu découvrir le mystère,
    Glisser dans l'infini, surprendre le néant,
    Que nos corps réunis provenant de deux terres,
    Mais où ont germé les graines de nos enfants.
    Le destin qui transporta le parfum de la rose,
    Par delà les flots, une brise d''amour,
    Qui a accompli cette métamorphose,
    De te faire Muse et moi Troubadour
    Peut-être verrais-je dans tes yeux cette caresse,
    Ce rayon irradiant, doux et mystérieux,
    Messages d'amour, l'incroyable promesse
    Que j'aime lire dans le ciel de tes yeux...
     
    TIMILO
    https://zitop.blogspot.com
     

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • L'amour fait de bien jolies petites taches roses

    Sur la verte pelouse de ce jardin....

    Dans ce petit jardin public,
    Assis sur un joli plaid fleuri,
    Posé sur une trop verte pelouse,
    Comment ne pas s'attarder sur cette famille unie,
    Comment ne pas voir leurs enfants
    Rire et s'amuser ?
    Le bonheur semble s'être posé sur eux.

    La mère est assise à côté des enfants,

    Une autre femme aux cheveux plus courts,
    Que certains prendraient pour sa sœur aînée,
    Pose un doux regard aussi maternel
    Que paternel sur eux.

    La tendre force de son regard,

    Se nourrit d'un grand amour, je crois
    Dans ce jardin je ne vois pas d'autre force comme ça,
    Qui possède dans sa transparente féminité,
    Ce côté protecteur, veillant sur cette famille.

    Comme leurs enfants sont heureux et beaux,

    On ne voit et n'entend qu'eux dans ce jardin,
    Mère et mère, mais les deux veillent,
    Et veillent sur leurs enfants...
    Qu'importe, puisque l'amour est là,
    Et tant qu'il y a de l'amour, le bonheur respire...
    Le bonheur respire rose tant qu'il y a de l'amour...

    TIMILO

    https://zitop.blogspot.com

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire