•  

    Laissez partir la souffrance

    Dire adieu à la souffrance peut être une tâche très compliquée mais parfois, c’est important pour stopper et rétablir nos priorités.

    C’est pour cela que nous devons nous forcer à nous échapper de ces émotions douloureuses, celles qui ne sont pas saines et qui nous tourmentent et nous empêchent d’avancer.

    Il est important de savoir identifier, exprimer et valoriser nos émotions de manière stratégique.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Exprimer nos sentiments et nos émotions 

    Comme on dit souvent, parfois nous n’avons pas besoin qu’un esprit brillant nous parle mais qu’un coeur patient nous écoute.

    Nos émotions naissent pour être vécues, et le fait de les retenir par peur ne fait qu’embrouiller notre réalité. Par exemple, si on accumule de la tristesse, on peut faciliter l’apparition de la dépression.

    Texte et image pris sur le net

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • mains-jolies

    Ne laissez pas partir les personnes qui égayent votre monde

    Ne laisser pas partir les personnes qui rendent votre monde beau, laissez partir celles qui l’assombrissent. Gardez dans votre vie tout ce qui vous aide et qui vous fait devenir une meilleure personne. 

    Souffrir, supporter et se sacrifier n’est pas un but en tant qu’être humain et ne vous rend pas meilleur. Cela ne fait qu’inquiéter et nous réduire. S’entourer de personnes négatives ne fait qu’obscurcir ce qui brille en nous.

    Prenez soin et enrichissez votre vie avec des relations qui encouragent votre bien-être, et faites-le toujours de manière sincère, avec respect.

    Gardez votre porte ouverte pour les bonnes personnes et ignorez tout ce qui vous fait mal. Votre santé vous en remerciera.

    Texte et image pris sur le Net

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Analyser les croyances qui amènent à des émotions douloureuses

    Il est naturel de se préoccuper des travaux que nous devons rendre dans les études par exemple, mais nous ne pouvons pas diaboliser nos erreurs car dans ce cas, nous ne faisons qu’alimenter nos mauvais sentiments. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de pire tempête que celle qui se forme dans la tête.

    Ce n’est pas la même chose de penser “c’est terrible que notre enfant soit parti de la maison » et de croire  “même si nous sommes tristes qu’il soit parti, c’est normal qu’il l’ait fait ». La première option favorise l’apparition de l’anxiété et de la dépression.

    Ce même raisonnement pourrait être appliqué à plusieurs émotions. De cette manière, nous devons lutter pour éviter la honte, mais pas la déception, pour éliminer la culpabilité mais par le remords, pour se défaire de la colère, mais pas de l’énervement.

    Texte et image pris sur le Net

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •  

    petite-fille-volant-ballon-ciel

    Eloignez-vous de tout ce qui s’éloigne de vous

    Rendez-vous de tout ce qui vous fait du mal, de tout ce qui obscurcit votre vie, tout ce qui se transforme en catastrophe. Eloignez-vous des personnes toxiques car votre santé vous en remerciera. Ne laissez pas les autres détruire votre monde.

    La balance émotionnelle s’incline vers le bien-être et bien que la souffrance soit inévitable et que nous devions l’accepter, il est indispensable de savoir la manier avec volonté. C’est-à-dire que nous devons parfois accepter nos démons pour les considérer ensuite comme « moins mauvais ».

    N’oubliez pas que parfois, nous devons nous décharger de nos poids. L’esprit, comme le corps, doivent se détoxifier des radicaux libres, des émotions négatives, de passés conflictuels, et de personnes qui les déstabilisent.

    Texte et image pris sur le Net

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •  heureux1

    Pour être heureux, nous devons savoir ignorer beaucoup de gens. Nous devons apprendre à vivre et à rester sourd face aux actes, aux mots ou aux sentiments qui ont pour but de nous dénigrer ou de nous anéantir.

    Il y a tout simplement des personnes qui sont conflictuelles et qui nous torturent avec leurs plaintes, leurs jugements et leurs drames personnels.

    Cela peut être épuisant, accablant et hautement toxique, car cela conditionne notre bien-être et nous fait douter du bien-fondé de nos actions.

    C’est pour cela que nous devons arrêter d’alimenter ces échanges qui nous pompent de l’énergie et assombrissent notre réalité.

    La première chose qu’il faut apprendre, c’est d’ignorer ce type de personnes pendant les moments où elles nous font du mal.

    Texte et image pris sur le Net

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire