• Le temps qui reste

    m

    Le temps qui reste

    Combien de temps ?
    Combien de temps encore ?
    Des années, des jours, des heures, combien ?
    Quand j'y pense, mon cœur bat si fort
    Mon pays c'est la vie
    Combien de temps encore ?
    Combien ?
    Je l'aime tant le temps qui reste
    Je veux rire, courir, pleurer, parler
    Et voir, et croire et boire, danser
    Crier, manger, nager, bondir, désobéir
    J'ai pas fini, j'ai pas fini
    Voler, chanter, partir, repartir
    Souffrir, aimer
    Je l'aime tant le temps qui reste

    Je ne sais plus où je suis né, ni quand 
    Je sais qu'il n'y a pas longtemps
    Que mon pays c'est la vie
    Je sais aussi que mon père disait :
    "Le temps c'est comme ton pain
    Gardes-en pour demain"
    J'ai encore du pain
    Encore du temps, mais combien ?
    Je veux jouer encore
    Je veux rire des montagnes de rires
    Je veux pleurer des torrents de larmes
    Je veux boire des bateaux entiers de vin de Bordeaux et d'Italie
    Et danser, crier, voler, nager dans tous les océans
    J'ai pas fini, j'ai pas fini
    Je veux chanter
    Je veux parler jusqu'à la fin de ma voix
    Je l'aime tant le temps qui reste

    Combien de temps ?
    Combien de temps encore ?
    Des années, des jours, des heures, combien ?
    Je veux des histoires, des voyages
    J'ai tant de gens à voir, tant d'images
    Des enfants, des femmes, des grands hommes
    Des petits hommes, des marrants, des tristes
    Des très intelligents et des cons
    C'est drôle, les cons ça repose
    C'est comme le feuillage au milieu des roses

    Combien de temps ?
    Combien de temps encore ?
    Des années, des jours, des heures, combien ?
    Je m'en fous mon amour
    Quand l'orchestre s'arrêtera, je danserai encore
    Quand les avions ne voleront plus, je volerai tout seul
    Quand le temps s'arrêtera
    Je t'aimerai encore
    Je ne sais pas où, je ne sais pas comment
    Mais je t'aimerai encore
    D'accord ?

    Jean-Loup Dabadie (1938-)
    Romancier, auteur de sketches et de chansons, auteur et metteur en scène, traducteur, scénariste et dialoguiste, Jean-Loup Dabadie signera plusieurs titres pour Serge Reggiani :  Le Petit garçon (1967), Et puis (1968), De quelles Amériques (1970), L’Italien (1971), Hôtel des voyageurs (1972), Les mensonges d’un père à son fils(1972), Le vieux couple (1972).

    « NatureLe Groenland-pps- »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :